OM – OL : Un Olympico gâché !

 

L’olympico a rendu son verdict Dimanche soir et il laisse un goût amer aux marseillais. Tout ne s’est pas vraiment passé comme prévu pour l’OM. De plus après le coup de sifflet final, les joueurs ne se sont pas montrés au niveau d’une telle affiche.

Le Résumé de la Rencontre

 

Première mi-temps 

Dès le début du match, on voit que les contacts vont être rugueux mais dans l’ensemble c’est relativement correcte. L’OM commence bien la rencontre et semble dominer son sujet mais les premières occasions franches sont à mettre au crédit des lyonnais.

Cornet voit sa tête finir sur le montant droit de Mandanda. Ce dernier réalise quelques belles parades permettant aux locaux de rester dans le match. Rolando ouvre la marque à la 31′ sur une passe décisive d’Adil Rami. Mais l’OM n’a pas pu se réjouir très longtemps car sur une double erreur de Rolando puis Rami, ce dernier marque contre son camp.

Les acteurs rentrent au vestiaire et les marseillais peuvent nourrir de grands espoirs pour la deuxième mi-temps. A noter la sortie de Sakai sur blessure à la 35, remplacé par Sarr.

 

Deuxième mi-temps

Dès la reprise, le milieu de terrain lyonnais prend le dessus et les marseillais ont bien du mal à se montre dangereux. Sur chaque remontée de balle des 3 milieux lyonnais, l’équipe adverse se trouve hors de position.

Le jeune Aouar prend le jeux à son compte et avec ses prises de balles, sa technique et sa vision, il réussi même à marquer à la 52′. Germain est remplacé par Mitroglou à la 64′. Il y a eu une petite polémique car l’arbitre siffle un hors contre le grec mais il faut être réaliste, il y avait bien hors jeu. Et puis il avait encore 50 mètres à faire.

Malgré ce notre grec préféré fait le job et égalise à la 84′. Le vélodrome semble se dire « contre mauvaise fortune bon cœur » et le nul finalement n’est pas une si mauvaise opération que ça. Mais c’était sans compter sur la combativité de Depay (entré à la 64′ à la place de Cornet) qui d’une tête rageuse met le ballon au fond des filets marseillais à la 90′.

 

Bilan

Voila, ce n’est pas encore cette fois que l’OM gagnera contre un adversaire direct. Sur les 18 derniers matchs de l’OM face au top 3 français, c’est zéro victoire.  Je ne vais pas m’attarder sur la composition d’équipe de Rudi Garcia, ce qui est fait et fait et il fallait faire avec.

Il faut constater que Thauvin et Germain ont été aux abonnés absents. Payet n’a que trop pesé sur le jeux. Il a été le seul élément accélérateur du jeux marseillais mais que trop rarement. Ocampos a comme d’habitude fait preuve d’une très grande pugnacité mais fort de constater qu’il semblait un peu émoussé. Dans le 4-2-3-1 de Garcia, la doublette défensive Lopez – Gustavo a été techniquement bonne mais dans l’impacte pour la récupération, ils n’ont pas été au niveau.

Pour la défense, la sortie de Sakai semble avoir été néfaste et Sarr pour qui certains se posaient la question de l’équipe de France a montrer toutes ses carrences. Rami et Rolondo ont joué les hommes et en ont oublié leur football. Quant à Amavi malheureusement lui aussi n’a pas été au niveau. Les lyonnais, qui pour l’ensemble de la presse sportive française, venaient en victime stade vélodrome, ont su plier sans rompre sous les quelques assaut marseillais. Et dès qu’ils en ont eu l’occasion, ils ont su mettre le ballon au fond des filets.

Epilogue de Fin

Malheureusement cet Olympico ne s’est pas arrêté au coup de sifflet final. Sur une ultime provocation de Marcelo qui enlève son maillot pour le brandir vers les supporters marseillais, Rami, Gustavo et même Mandanda ont voulu en découdre.

Bien évidement Anthony Lopes n’était pas loin mais il ne faut oublier Diakhaby. Et tout ça pour faire du air boxing. Lopes a quand même réussi a assainé un coup de poing a un membre du Staff marseillais et on n’a pas encore entendu Monsieur Aulas sur ce sujet.

Messieurs, il ne faut pas oublier que le football est un jeu. Même si les enjeux économiques sont énormes, ne perdez pas de vu que vous êtes des privilégiés. Les supporters demandent depuis des mois le droit de se déplacer mais dès que cela leur est accordé il y a des débordements.

Même quand ils ne se déplacent pas ils sont capables d’envahir leur propre pelouse pour menacer leurs joueurs. Et vous, vous ne trouvez rien de mieux que de vous donner en spectacle en voulant jouer les gros bras, alors que l’on sait pertinemment qu’au final rien de va se passer. Dans ce climat délétère, messieurs les acteurs remettez vous au travail, et continu à nous procurer des émotions mais uniquement avec vos exploits sur le rectangle vert.

Merci d’avance un passionné.

risus. vel, libero. nunc felis Donec neque. diam non ut dolor.