prévention-paris-sportifs

🎁 OFFRE EXCEPTIONNELLE

7 JOURS D'ESSAI POUR 1€ SEULEMENT

Site d'analyses sportives et de conseils en paris sportifs

Menu

NHL Preview Saison 2021-2022

Preview Saison NHL 2021-2022 – Dans à peine deux semaines débute une nouvelle saison de NHL, la ligue majeure de Hockey sur Glace américaine et sans conteste le championnat le plus relevé de la discipline. Cette saison, la NHL sera composée de 32 équipes, puisque le Seattle Kraken a réalisé son entrée et sa kraft d’expansion au mois de Juillet.

Nous allons décrypter ensemble le déroulement de la saison ainsi que les forces en présences dans les différentes Conférences et Divisions afin de préparer au mieux ces longues nuits blanches!

Le déroulement de la saison et les dates clés

La saison de hockey, comme de nombreux sports américains est divisée en deux parties. La saison régulière, qui débute le 13 octobre à 1h30 (HF), verra chacune des 32 équipes disputer 82 rencontres. Après une saison particulière due au Covid 19, la NHL revient donc à son format habituel et la saison régulière se terminera le 29 avril 2022.

En cette année olympique (JO de Pékin du 4 au 20 février), la NHL a décidé d’octroyer une pause olympique a ses athlètes pour leur permettre de préparer et participer à ces jeux. La pause olympique aura donc lieu après le All star week end début février jusqu’au 22 février.

La saison sera marquée par trois traditionnelles sessions outdoor: la Winter Classic 2022, qui verra le Wild accueillir St Louis à Target Field le 1er Janvier, la Stadium Séries, le 26 février entre Nashville er Tampa Bay et enfin le ‘Heritage Classic” mi mars entre les Sabres et le Toronto Maple Leafs.

La Stanley Cup (playoffs) débuteront quant à eux le 2 Mai avec une finale qui durera potentiellement jusqu’au 30 Juin!

Nous voila donc partis pour 9 mois de nuits blanches à vibrer avec nos équipes préférées!

Deux Conférences et Quatre divisions équilibrées

L’arrivée du Kraken de Seattle nous permet d’avoir cette saison des Conférences et des divisions homogènes quant au nombre d’équipes (16 par Conférence soit 8 par Divisions).

La conférence Ouest est divisée entre la division Pacifique et le Centrale, alors que la Conférence Est est quant à elle composée des divisions Atlantiques et Métropolitaine.

Nous allons décrypter ces quatre divisions les unes après les autres afin de mieux cerner les forces en présence dans chaque division. A l’issue de la saison, les huit meilleures franchises de chaque conférence disputeront les Playoffs.

Conférence OUEST: Les divisions Pacifique et Centrale

NHL

Commençons par la Division Pacifique. Cette “poule” est composée, comme les trois autres de huit franchises. Ainsi, nous retrouverons: les Ducks d’Anaheim, les Calgary Flames, les Edmonton Oilers, les Kings de LA, les Sharks de San José, les Canucks de Vancouver, le Vegas Golden Knights et enfin le petit nouveau, le Kraken de Seattle.

Avec l’arrivée du Kraken, l’équilibre de cette division a été légèrement modifié puisque les Coyotes se sont vu basculés en Division Centrale. Composée à la fois d’équipes Canadiennes et du grand ouest américain, elle est probablement la Division la moins relevée de la NHL mais aussi celle qui pourrait offrir le plus de surprises.

Grande favorite de la Division, la franchise des Golden Knights de Vegas semble, cette saison encore promise à une place en playoffs. Pour leur cinquième saison au sein de la NHL, Vegas souhaitera atteindre à nouveau la finale comme lors de leur première saison en NHL. Pour cela, les Knights pourront à nouveau compter sur leur emblématique capitaine Mark Stone ainsi que sur Max Pacioretty si il est épargné par les blessures. Défensivement, deux des meilleurs défenseurs de la ligue devraient être associés cette saison avec Shea Theodore et Alex Pietrangelo. Seule couac de l’intersaison des Knights, la perte de leur gardien numéro 1 Marc André Fleury qui a subi un trade vers Chicago.

La deuxième place devrait se disputer entre les franchises canadiennes de cette division, les Oilers de Draisaitl et Nuggent Hopkins et les Flames de Gaudreau.

Les Flames, malgré la perte de leur capitaine historique Mark Giordano, drafté par Seattle, pourra compter, outre sa puissance offensive habituelle, sur le recrutement de Blake Coleman (double champion en titre avec Tampa, et Nikita Zadorov qui compte se relancer après une saison compliquée dans les rangs des Blackhawks. Les Canadiens, absents des playoffs 2021 comptent bien jouer les premiers rôles dans cette Conférence Ouest.

Du côté des Oilers, les saisons se suivent et se ressemblent: un effectif avec pléthore de stars mais un parcours en Stanley Cup qui s’arrête prématurément. Cette saison, Connor McDavid (105 points en 56 rencontres la saison passée) et Leon Draisaitl (84 points) seront cette saison épaulés par Zach Hyman (ex Tampa) et Warren Foegele, arrivé des Hurricanes pour renforcer le top 6 offensif. Mais c’est défensivement qu’il faudra surveiller le Oilers cette année: à part Darnelle Nurse peu de vrais talents dans ce secteur: Barrie est très bon offensivement mais apporte peu à La Défense; Duncan Keith et ses 38 ans n’ont plus les jambes d’antan… Ils seront tout de même épaulés par Mike Smith au filet qui, malgré ses 39 ans a réalisé une très bonne saison avec 2.31GAA.

Pour ce qui est des 5 autres franchises, elles joueront les troubles fête. Les Ducks et les Sharks (hormis l’arrivée de Bonino) ont des effectifs quasi similaires à la saison passée qui les a vu finir en bas de classement. Quant aux Kings, même si leur effectif ne devrait, sur le papier, pas leur permettre de grands espoirs, ils ont montré la saison passée qu’ils étaient en constante progression. Enfin, le Kraken, est une nouvelle franchise et donc sans historique. Après une draft d’expansion qualifiée de ratée par les spécialistes américain (seuls les gardiens et Eberle ont fait l’unanimité), ils ne sont pas craints et aborderont donc la saison sans pression.

Vegas remporte la division Pacifique
Vegas remporte la division Pacifique
Cote 1.54
Lire plus
Cote Estimée 1.450

+0.09

Division Centrale

La Division Centrale, deuxième moitié de cette Conférence Ouest semble un peu plus homogène. Composée des Winnipeg Jets, des Blackhawks de Chicago, du Colorado Avalanche, des Dallas Stars (finalistes malheureux en 2020), du Wild de Minnesota, des Blues de St Louis, des Coyotes de l’Arizona et enfin des Nashville Predators.

Avec trois prétendants à la Stanley cup et deux vrais outsiders, cette Division Centrale nous promet un beau combat!

Nathan McKinnon et l’Avalanche ont subi de nombreuses pertes lors de cette intersaison (Saad, Donskoi, Grubauer…) pour au final assez peu d’arrivées significatives si ce n’est Darcy Kuemper le goalie des Coyotes. Même si l’effectif des joueurs du Colorado reste talentueux, il ne serait pas surprenant de les voir à la peine en début de saison d’autant qu’ils rencontreront les Blues, les Capitals, le Lightning et Vegas lors des 6 premiers matchs. Ils font tout de même figure de favoris de cette division mais attention aux surprises.

Et la surprise pourrait cette saison venir des Blues de St Louis qui ont recruté peu mais des joueurs talentueux. Ainsi, Brandon Saad (ex Colorado), Pavel Buchnevich (ex Rangers), et James Neal (ex Oilers) sont venus renforcer les rangs et palier les départs de Mike Hoffman (Canadiens), Zach Sanford hier (Ottawa) et Jaden Schwartz. Si l’alchimie est là, St Louis pourrait donc bouleverser la hiérarchie.

Les Stars quant à eux ont raté leur saison 2021, ratant les playoffs desquels ils étaient finaliste sortant. Avec un effectif quasi inchangé (arrivée de Raffl et Suter pour départ de Dickinson et Oleksiak), Dallas abordera la saison en position d’outsider. Une défense solide leur permettra de faire douter les adversaires, ne restant plus qu’à Pavelski et Robertson de retrouver leur niveau de 2020.

Le WIld a perdu son emblème: Zach Parise a rejoint les Islanders pour palier le départ d’Eberle. Aucun grand nom n’est venu le remplacer ce qui devrait permettre à Zuccarello et Fiala de prendre le leadership de l’équipe. En place défensivement, le Wild devrait accrocher une place qualificative dans cette conférence Ouest sans toutefois y jouer les premiers rôles.

Les Coyotes quant à eux ont renforcé ambitieusement leur effectif avec les arrivées d’Antoine Roussel, Lui Eriksson (tous deux depuis les Canucks) mais surtout la star de la KHL Dmitri Jaskin qui, si il s’adapte rapidement au style nord américain pourrait être LE renfort des Coyotes cette saison. Les départs de Kuemper, Brassard et Dvorak sont donc paliés et l’équipe ne s’en trouve pas (ou peu) affaiblie.

Predators, Jets et Blackhawks ne devraient pas jouer les premiers rôles dans cette division centrale, même si du coté de Chicago un effectif peu modulé pourra leur permettre de poursuivre leur progression.

St Louis blues remporte la division centrale
St Louis blues remporte la division centrale
Cote 14
Lire plus
Cote Estimée 6

+8.00

Conférence EST: Les divisions Atlantique et Metropolitaine

Division Atlantique

La composition de la Division Atlantique n’a pas été modifiée avec la création de la 32ème franchise, le !kraken de Seattle. Nous y retrouverons donc les huit équipes historiques avec le double champion en titre Tampa Bay, les Bruins de Boston, le finaliste sortant les Canadiens de Montréal, les Florida Panthers, les Detroit RedWings, les Senators d’Ottawa, les Sabres de Buffalo et Toronto Maple Leafs.

Dans cette très relevée Division Atlantique, le double champion en titre de la NHL, le Lightning de Tampa Bay sera donc très attendu. Critiqués pour le non respect du Salary Cap et le maintien en IR de Kucherov lors de la saison régulière, Tampa apparaît un peu comme une équipe composée, cette saison encore de All stars.  Orphelins de Gourde, Goodrow et Coleman, c’est toute la troisième ligne de Tampa qui est partie relever un nouveau challenge en cette saison. Cependant, le coach en a décidé ainsi et aucun joueur majeur n’est venu compléter l’effectif à l’intersaison, à l’exception de Corey Perry qui est venu se relancer en Floride. Cependant, Tampa pourra compter sur son quatuor magique (Point, Palet, Stamkos et Kucherov) pour tenter de glaner une troisième Stanley Cup consécutive. Faisant figure de grand favori à l’Est, ils devront se méfier de la concurrence et notamment dans cette division Atlantique.

Les Bruins comptent bien faire jouer leur expérience avec un effectif renforcé par les arrivées de Haula (depuis Nashville), le Goalie Ullmark (depuis Buffalo) et Nick Foligno (depuis les Canucks). Bien entendu, ils pourront également compter sur David Pastrnak, Patrice Bergeron et Brad Marchand. Le trio rêve de rapporter la coupe à Boston, dont le dernier titre de champion NHL remonte maintenant à 2011.

Du côté du Québec, Montreal, finaliste malheureux la saison passée, sera le gros point d’interrogation de cette saison. Les pertes de Danault, Perry, et Tatar, même auteurs d’une saison en demie teinte est dommageable pour la franchise québécoise, d’autant que leur jeune espoir finlandais Kotkaniemi a mis lui aussi les voiles il y a quelques jours pour Carolina. Cependant, tous les secteurs ont été renforcés avec les arrivés des défenseurs Savard (TBL) et Wideman (Nizhny) et d’un trio offensif de qualité avec Hoffman (Blues), Dvorak (depuis les Coyotes) et Perreault (Jets). Il sera difficile pour les Canadiens de reproduire leur exploit de la saison passée mais ne sait on jamais…

Deuxième franchise de Floride, les Panthers ont réalisé une très bonne saison 2020-2021, terminant devant le Lightning. Si ils ont perdu Wallmark (CSKA) et surtout leur défenseur pilier Keith Yandle (Flyers), les arrivées du prodige russe Maxim Mamin et de l’attaquant des Sabres Sam Reinhart en quête d’un rebond dans sa carrière ne font que confirmer les ambitions des Panthers. Réel outsider de cette division, Florida pourrait être l’équipe surprise de la saison.

Enfin, cinquième équipe à surveiller dans cette division, Toronto. Forts de talents exceptionnels comme Matthews et Marner, les Leafs, malgré la perte de Hyman reste compétitif. Eliminés par Montreal lors du match 7 du premier tour des playoffs NHL la saison passée, ils ont une revanche à prendre et seront très dangereux.

Tampa Bay remporte la Division Atlantique
Tampa Bay remporte la Division Atlantique
Cote 2.50 (Winamax)
Lire plus
Cote Estimée 1.75

+0.75

NHL

La division Métropolitaine est certainement une des plus relevée de la NHL. Avec quatre équipes qui peuvent potentiellement remporter la Stanley Cup, il est difficile à ce jour (voire impossible) d’en dégager un réel favori. Composée des deux franchises new-yorkaises Rangers et Islanders, des Capitals de Washington, des Penguins de Pittsburgh, des Flyers de Philadelphie, des Colombus Blue Jackets et des New Jersey Devils, cette division regroupe à mes yeux trois des dix meilleures franchises de cette NHL.

Les Blues Jackets en reconstruction et les NJ Devils devraient avoir du mal à exister d’ailleurs dans cette division très relevée.

Les Rangers, eux aussi, auront, tout comme les Flyers, un rôle de trouble fête dans la Metro. Peu de départs son venus émailler l’intersaison des Rangers. A noter tout de même lesdeparts de Buchnevich (Blues) et Blackwell (lors du Draft d’expansion). Du côté des arrivées, Barclay Goodrow (Tampa) viendra apporter son expérience de double champion en titre et Sam Blais (St Louis) espère enfin une saison plus de 20 points. C’est donc une équipe assez peu ambitieuse qui a été crée pour soutenir Panarin et Zibanejad.

Les Islanders ont quant à eux perdu Jordan Eberle au profit de Seattle. Les demi finalistes des deux dernières Stanley Cup ont recruté le vétéran Zdeno Chara pour renforcer un secteur défensif déjà solide. Coté attaque, les recrues sont jeunes et scandinaves (Henriksson, Salo et Lundqvist) et j’attends de les voir à l’oeuvre. Il sera par ailleurs assez compliqué d’espérer, sans réelle profondeur d’effectif, faire mieux qu’un quart de finale cette saison.

Les Flyers ont réalisé une saison mitigée en 2021. En tête de leur division une partie de la saison, la franchise s’est ensuite effondrée pour finir 6ème et non qualifiés pour les playoffs. Cette intersaison, marquée par le départ de l’indésirable défenseur (mais pourtant efficace) Gostisbehere vers les Coyotes et de Voracek vers les Blue Jackets aura permis aux Flyers de se reconstruire mentalement. Les arrivées du jeune finlandais Ristolainen (Sabres) ainsi que des expérimentés Brassard (Coyotes), Yandle (Panthers) et Atkinson (CBJ) ont renforcé l’effectif faisant de Philadelphie un qualifié potentiel.

Du coté de Pittsburgh, les Penguins, malgré une belle saison régulière, ont été stoppés nets par les Islanders au premier tour la saison passée. Franchise ambitieuse et talentueuse du prodige Syd Crosby, Un peu de “ménage” a été fait dans le vestiaire selon les propos du head coach Michael Sullivan: Gaudreau, Sceviour, Ceci, Tanev et McCann out. Peu d’arrivées cependant, mais deux attaquants talentueux avec McGinn venu chercher un rôle de soldat depuis le Hurricanes, et Danton Heinen qui pourrait apporter de la rapidité offensivement.

Les Capitals du Tsar Alexander Oveshkin qui, à 36 ans, vient de signer un contrat jusqu’en 2026, auront la lourde tache de remporter cette saison de NHL. Chose exceptionnelle, les Capitals n’ont pas modifié d’un iota la composition de leur Rooster depuis la saison passée qui les a vu terminer à égalité avec les Penguins avant de sombrer au premier tour des playoffs devant Boston. Cette saison, l’objectif est clair: gagner; mais même si ils sont les favoris annoncés, depuis leur victoire finale en 2018, ils pèchent lors des séries. Il faudra donc, pour Oveshkin et les siens, rester concentrer au delà du 30 avril. 

Enfin, favori de cette Division Metropolitaine, le Carolina Hurricanes ont remporté leur division la saison passée, devant les Panthers et Tampa Bay. Les voici basculés dans la division métropolitaine, ce qui relève encore le niveau de cette poule. Eliminés en 1/4 de finale de NHL la saison passée, les coéquipiers des finlandais Sebastien Aho et Terravainen pourront compter sur un troisième attaquant Suomi avec Kotkaniemi arrivé en provenance de Montreal. C’est certain il faudra compter sur eux lors de cette saison régulière. Peu de stars mais un réel collectif avec de la cohésion et un fighting spirit qui pourrait leur promettre un beau parcours.

Carolina Hurricanes remporte la division Métropolitaine
Carolina Hurricanes remporte la division Métropolitaine
Cote 4.40
Lire plus
Cote Estimée 2.75

+1.65

Voilà, le “petit tour” des franchises est terminé! Pour ceux qui le souhaitent, les line ups sont disponibles chaque jour sur Rotowire ou DailyfaceoffJ’espère que ce voyage outre Altlantique vous a plu et qu’on va vibrer cette saison avec ce merveilleux sport qu’est le Hockey sur Glace! On se retrouve très vite pour les premières analyses! 

                                                                 MhouTips

Barème Indice de Confiance

Pour plus de compréhension concernant nos indices de confiance voici le barème que nous utilisons au Club. Ce barème est à titre indicatif. Il n’engage que nous. La meilleure façon de gérer sa bankroll.

0,5%
0.9/5
1%
1.9/5
1,5%
2.9/5
2%
3.9/5
2,5%
5/5

DEVENEZ MEMBRE POUR 1€ SEULEMENT!

Accès à 100% de nos analyses et pronostics!
"Ne Joue plus Seul, Rejoins le Club!"
SANS ENGAGEMENT !

Analyses MULTISPORTS

Site de Pronostic complet!

Déjà Membre Tipster Club?

Derniers Articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.