TIPSTER PARIS SPORTIFS

REJOINS +9000 PARIEURS GRATUITEMENT

Pronostic de l’Etape 6 du Paris-Nice 2020 : Pas vraiment en vaine sur ce Paris-Nice. Si les analyses du déroulé de course sont justes, les pronostics quant aux vainqueurs potentiels ne sont pas là. Le chrono laisse sûrement un goût amer avec un Soren Kragh Andersen qui nous fait une deuxième partie de feu et nous coûte le podium de De Gendt. En parlant de ce dernier, l’étape du jour devrait l’inspirer. Qui dit TdG dit échappée mais cette échappée ira-t-elle au bout ?

Profil de l’étape entre Sorgues et Apt

0bfe8
Quant on voit le profil général, il est un détail qui saute aux yeux : le parcours offre une belle chance aux échappées. Mais pourquoi ? D’une part, le départ devrait être rapide et il n’est pas certain que l’échappée se forme sur le plat. Légion sont les équipes qui voudront avoir un homme à l’avant au vue des chances de l’échappée. C’est donc une échappée consistante d’hommes costauds qui risque de prendre la poudre d’escampette dans la Cote de Saumane-de-Vaucluse. 
Le facteur qui augmente les chances de l’échappée est le fait que les sprints intermédiaires offrent 3,2 et 1″ de bonifications. Or, le dernier SI n’est qu’à une dizaine de kilomètres de l’arrivée. Cette dernière offrant quant à elle 10″ de bonifications au vainqueur. Et il est fort à parier qu’un coureur arrivant en tête dans la dernière difficulté du jour prenne aussi l’étape.
Les chances de l’échappée repose essentiellement sur une poignée d’équipe. La première d’entre elles étant la Deceuninck Quick Step qui a un parcours cousue main pour Julian Alaphilippe. Seulement, le français ne pointe qu’à 2′ de Schachmann. Ce qui rend peu probable ses chances de le voir dans l’échappée du jour. Toute la question est de savoir si la DQS mettra des hommes à l’avant et si elle le fait qui ? Quand on jette un oeil au Classement Général, on remarque de suite qu’il est composé essentiellement de puncheurs. L’étape du jour leur convient donc parfaitement. La Sunweb a deux pions et le parcours de demain leur convient à merveille. Une occasion en or de reprendre du temps sur Schachmann qui pose un matelas avant l’étape cruciale de samedi où il sera compliqué d’aller lui reprendre sa minute d’avance. Là où la Bahreïn a une occasion de remonter Teuns au Général mais dans ses rangs des coureurs capables de remporter l’étape. La problématique est différente pour une équipe comme la EF. Higuita avait un terrain de choix pour commencer sa remontada. Mais l’effectif étant désormais amputé de trois coureurs de classe : Woods, TGV et Craddock, il convient de laisser au repos le restant des lieutenants pour samedi. La chasse gardée de l’échappée se résume donc à très peu d’équipe sur un terrain peu favorable à la chasse dont le final est la clé.
D’autant qu’au vue du final, bonifications ou non, il n’est pas interdit de voir des attaques dans le peloton des leaders avec l’opportunité de reprendre une poignée de secondes non négligeables.

Analyse & Pronostic du final de l’étape 6

auribeau

La Cote d’Auribeau est la première difficulté où les coureurs auront l’occasion de faire des écarts les uns sur les autres. 4.5km à 5.6%, cela peut sembler toutefois compliqué pour un groupe d’hommes frais de lâcher ses compagnons. Pour l’échappée, il en est sûrement tout autre avec une journée à près de 3000m de dénivelés. L’écrémage peut se faire. La descente derrière peut permettre de faire quelques petits écarts avant la dernière difficulté.

Final s6

Un véritable mur attend les coureurs. 1.4km à 8.2%, dont le sommet n’est situé qu’à 2km de l’arrivée. Y arriver en tête et seul, c’est s’assurer une victoire quasi certaine. La descente technique qui suit est trop courte pour rattraper ou faire le moindre écart. Il devrait y avoir des attaques tant dans l’échappée si elle n’est pas reprise que dans le peloton des leaders.
Attention, une fois de plus à l’arrivée qui certes est en faux plat montant sur les 300 derniers mètres mais n’oublions pas que le dernier virage est à 350m de l’arrivée. Ce qui signifie qu’après une descente y virer en tête, c’est s’assurer la victoire. Il est donc primordial de faire la descente en tête et c’est pourquoi celui qui passe en tête de cette difficulté aura course gagnée sauf incident.

 

 Les candidats à la victoire à Apt

Qui dit échappée dit loterie. Qui dit loterie dit grosse cote. Vous l’aurez compris si Julian Alaphilippe a un terrain à sa mesure, il n’est intelligent de le parier qu’en live en couverture, si l’échappée venait à se faire reprendre ou si cette dernière est composée d’un faible nombre de coureurs étant parti sur la partie plate.
Les DQS ont tout intérêt à mettre un homme devant. Mais qui ? Asgreen à l’instar d’un Alaphilippe est trop proche au Général (2’16”), Stybar à 3’06” est aussi un poids pour que l’échappée prenne le large. Morkov n’a pas un terrain à sa mesure et Declercq bien qu’ayant le potentiel est cantonné au statut de grégario. Reste Lampaert et Jungels, le profil convient sûrement mieux à ce dernier. Qui a montré beaucoup d’envie au cours de la dernière étape. Trop d’envie certainement, en roulant sur son coéquipier Asgreen. A 5″ de Schachmann, l’écart lui permet de prendre le large sans être trop marquer. Presque invisible depuis le début de saison, Jungels est depuis quelques années une déception sur maintes courses, ne nous le cachons pas. Cependant, les coups d’éclats sont toujours présents. En 2019 à Kuurne, en 2018 à Liège, il reste un homme de classique qui aime ce genre de parcours et c’est probablement la seule opportunité de briller qu’il aura sur ce Paris-Nice. Le voir échappée ne serait donc pas une surprise et dès lors il fera partie des candidats logiques à la victoire.
Côté équipe qui n’a plus rien à espérer du Général, la AG2R est une belle représentante. Bardet pointe à 4’11” mais devrait tenter quelques choses samedi sur un terrain qu’il apprécie plus. L’étape de demain correspond plus à deux autres coureurs. D’abord l’homme en forme de l’équipe en la personne de Cosnefroy vainqueur de la Marseillaise et de l’Etoile de Bessèges. Auteur d’une fin de saison 2019 de feu, le jeune de la AG2R est ambitieux, grimpe bien et a une belle pointe au sprint. Son punch est donc très bon et il est un client pour la victoire à Apt. Tout comme Nans Peters qui possède les mêmes qualités. Si le début de saison n’est pas le même, celui qui a fêté ses 26 ans hier a tout de même bien figuré : 2e au Mont Faron et 9e de l’Ardèche Classic. Avec une fin de saison 2019 aussi très bonne : 3e de Gran Piemonte ou de Paris Chauny. Sa 9e place au GP de Montreal est un bon indice sur ses capacités de puncheurs.
Enfin, si du côté de la Bahraïn, Teuns n’est pas l’option à privilégier. Il est un coureur qui a montré de bien belles jambes lors du chrono. En la personne de Bilbao qui confirme sa forme de la Ruta del Sol.

1/4⭐ Jungels / Cote 40 (Betclic)

1/4⭐ Bilbao / Cote 25 (Winamax)

1/4⭐ Cosnefroy / Cote 25 (Winamax)

1/4⭐ Peters / Cote 100 (Betclic)

1/4⭐ Jungels podium / Cote 11 (Unibet)

1/4⭐ Bilbao podium / Cote 8 (Unibet)

1/4⭐ Cosnefroy podium / Cote 7 (Winamax)

1/4⭐ Peters podium / Cote 25 (Betclic)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LaThib37
LaThib37
Tipster Cyclisme, grand passionnée de vélo ! "Ici on tire à balle réelle ! Ever Tried.. Ever Failed... No Matter Try Again... Fail Again... Fail Better...! Sur les Pavés la plaque !"
Partagez notre Article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Pronostics Récents
Bonus Bookmaker
dapibus libero. libero Aenean ante. Praesent vulputate,