Pronos de l’étape 4 du Paris-Nice 2020 : Après deux échecs sur les deux premières étapes, on s’est abstenu de proposer Ewan hier. Et grand bien nous en a fait, la victoire semblait lui tendre les bras. Mais c’était sans compter un accrochage au 300m qui ruina toutes ses chances. Qu’à cela ne tienne, les meilleures étapes arrivent et on sait en cyclisme qu’une étape peut tout changer. Demandez à Wally l’an dernier sur la même course avec le podium d’Edet lors de l’avant dernière étape à 60. On repart cette fois sur l’étape 4 avec l’ambition de viser la cible et une belle cote.

Le parcours

Profil S4

Un parcours de chrono à la fois pour spécialiste et à la fois pour puncheur. La première moitié comporte les deux difficultés du jour, la seconde est plus propice aux gros moteurs avec une descente nullement technique et une partie de plat menant à l’arrivée. Avec un départ en cote, il ne faut pas se louper. L’échauffement sera crucial.

 

L’impact de la météo

La pluie menace mais aucune avère n’est prévue. De ce côté là, l’avantage du départ tôt est limité par rapport aux leaders du Général. Ce qui nous intéresse, c’est le vent. Encore une fois, le vent sera peut changeant et les conditions seront les mêmes pour tous. Cependant, il soufflera en provenance du Sud/Ouest. Ce qui implique des montées rapides mais surtout une descente vers l’arrivée vent de face. Ce qui avantage nettement les gros gabarits.

Les favoris du CLM

Je me concentrerai par soucis de temps sur mes favoris de l’étape et mes picks. Evidemment d’autres coureurs sont à nommer puisqu’ils composeront très certainement le Top 10 de l’étape.

Mon favori n’est autre qu’Asgreen. Le rouleur de la DQS est un véritable spécialiste de l’effort solitaire. Il l’a d’ailleurs démontré de fort belle manière lors de son échappée solitaire victorieuse à Kuurne-Bruxelles-Kuurne en tenant en respect tout un peloton en chasse derrière lui. Il y a de cela une semaine et demi. Tout indique que sa forme est présente surtout quand on voit le travail qu’il a pu faire lors de la première étape dans le premier groupe de la bordure et même les jours suivants. Si l’on devait prendre un chrono de comparaison, on s’inspirerait de celui de Pau lors du Tour de France où il a pris une belle 8e place en figurant respectivement 16e et 19e au 1e et 2e inter soit dans les parties favorables aux grimpeurs/puncheurs. Ce qui indique qu’il a fait une très grosse descente et partie plate.

Quand on parle du chrono du Tour et de gros engins, on ne peut éliminer Thomas de Gendt qui ne s’est pour l’heure pas montré et qui vise ce chrono. 3e à Pau le belge a l’avantage de voler partout lorsque ça grimpe comme sur le plat. Regardez juste sa victoire à Saint Etienne. 4e et 2e aux deux premiers inter à Pau, il a les moyens de bien figurer sur les portions qui lui sont les moins favorables par rapport aux puncheurs. La descente et la partie plate ne sont qu’une formalité pour ce rouleur d’exception qui aura lâché de gros chronos l’an passé prenant un beau podium au Tour et au Giro et finissant à la 4e place au Championnat d’Europe où Asgreen a pris la médaille d’argent.

Evidemment, impossible de ne pas nommer le vainqueur du chrono de Pau. Qui était transcendé par le maillot jaune et qui est le seul coureur a avoir fait tout son chrono sur le gros plateau (il avait demandé à son mécano de le bloquer). Ce qui paraît fou avec la première partie et le Mur final qu’il y avait. Aujourd’hui, les raisons d’être transcendées sont tout autre. Alaphilippe est sur ses terres, dans sa ville natale, sur des routes qu’il connait par coeur ayant été au Pole Espoirs de Saint Amand où son cousin et entraîneur y officiait. Julian est une véritable bête à rouler. Il nous a montré beaucoup de formes lors de l’étape 1 où il s’est échappé en solitaire avec Benoot mais aussi hier lors du final à La Châtre. En ayant perdu du temps sur crevaison lors de la bordure de l’étape 2, l’opération remontada est en marche pour celui qui visait le Général. Et il ne serait pas étonnant de voir Alaphilippe en tête du premier intermédiaire. Dès lors la descente devrait être à tambour battant pour l’un des meilleurs en la matière au monde.

Pronostics de l’étape 4 du Paris-Nice

1/4⭐ Asgreen vainqueur / Cote 6.25 (Unibet)

⭐ Asgreen podium/ Cote 2.25 (Winamax)

1/4⭐De Gendt podium / Cote 9 (Unibet)

1/2⭐ Alaphilippe podium/ Cote 2 (Unibet)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LaThib37
LaThib37
Tipster Cyclisme, grand passionnée de vélo ! "Ici on tire à balle réelle ! Ever Tried.. Ever Failed... No Matter Try Again... Fail Again... Fail Better...! Sur les Pavés la plaque !"
Partagez notre Article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Pronostics Récents
Bonus Bookmaker
consectetur tristique Donec pulvinar non vulputate, eget nec Nullam Praesent