prévention-paris-sportifs
"NE JOUE PLUS SEUL, REJOINS LE CLUB!"

Menu

Pronostics Athlétisme – Meeting Diamond League d’Oslo – 01/07/2021

pronostic-athlétisme

Pronostics Athlétisme – Meeting Diamond League d’Oslo – 01/07/2021 – L’athlétisme continue sur le club, et nous nous rendrons du côté d’Oslo aujourd’hui pour ce meeting de Diamond League. Des stars en pagaille, des conditions météorologiques clémentes à l’horizon, nous avons tout pour réaliser une belle journée ! 

Epreuve assez ouverte ici, assez compliquée à lire, puisque c’est assez flou côté athlètes et il est difficile de donner une favorite. J’ai noté 3 filles dans mes petits papiers, qui devraient selon moi venir se jouer à la victoire ici à Oslo.

La première, qui semble cependant la moins forte du trio, est l’expérimentée biélorusse Tatsiana Khaladovich. Avec un PB de 72.28 mètres, elle possède la meilleure performance en carrière de toute la start list, et c’est bien pour cette raison qu’il ne faut pas l’enterrer, elle reste une reine de cette discipline. Cependant, cette année c’est plus compliqué pour elle, qui n’a pas fait mieux que 63.85 mètres en février dernier pour son premier meeting. Depuis, elle est ressortie à 3 reprises mais sans toutefois briller, et elle vient même de lancer à 60.47 mètres chez elle le 1er juin.

La surprenante polonaise Maria Andrejczyk est la deuxième fille à suivre pour moi, puisqu’elle arrive avec la meilleure performance mondiale de l’année excusez du peu ! Très régulière l’an passé avec des lancers entre les 62 et 63 mètres, la polonaise a tout simplement explosé les compteurs cette année avec un lancer à 71.40 mètres début mai. Cependant, elle vient de lancer à nouveau en ce début de mois de juin, et n’a lancé qu’à 59.69 mètres. Je doute malheureusement qu’elle réédite à nouveau son exploit de mai.

Pour finir, avec la fille que je place en favorite pour ce meeting puisqu’elle parait être la plus régulière, l’allemande Christin Hussong. Déjà 7 sorties cette année pour l’expérimentée lanceuse, et que de belles performances puisqu’elle a toujours lancé au-delà des 63 mètres, et même au-delà des 66 mètres lors de 5 de ces sorties. Le 30 mai, en Allemagne, elle a lancé à 69.19 mètres, ce qui constitue son record de la saison. En juin, elle a déjà lancé son javelot sur 3 meetings, et semble en bonne forme.

Pour sa régularité et sa forme, je place Hussong favorite pour ce meeting, qui reste néanmoins assez compliqué à lire. A voir selon sa côte, et à voir les duels qui peuvent être très intéressants.

Superbe plateau sur ce saut à la perche, puisque les 3 meilleurs mondiaux seront présents ici à Olso, pour se livrer un duel qui s’annonce passionnant. Duplantis, Lavillenie et Kendricks, mais dans quel ordre ?

La pépite suédoise, Armand Duplantis, sera bien évidemment et très logiquement le très grand favori de cette épreuve. La champion d’Europe de Torun arrive en très grande forme, et possède à l’heure où je vous écris 4 des 6 meilleures performances de la saison, dont les deux premières. Il est d’ailleurs le seul à être passé au-delà des 6 mètres cette saison, et il l’a fait à deux reprises, le 9 et le 22 juin. Bref, grand favori pour ce premier titre de Diamond League de la saison, et sauf catastrophe je ne vois pas qui pourrait aller le chercher.

Notre français Renaud Lavillenie a très longtemps régné sur cette discipline, et même s’il n’est plus sur le devant de la scène depuis l’arrivée du génie Duplantis, il s’accroche et fournit toujours de très belles performances. Troisième meilleure performance mondiale de l’année pour lui, avec 5.92 mètres en Pologne il y a quelques jours, il se rapproche des 6 mètres. Il devrait être néanmoins trop juste pour aller chercher Mondo, mais le duel entre lui et Kendricks s’annonce sympathique.

On termine avec l’américain, Sam Kendricks, qui est un athlète régulier et qui devrait venir jouer sa place sur le podium. Il arrive avec « seulement » la 8ème meilleure performance de la saison, 5.86 mètres chez lui aux USA en début de saison, et il a réédité cela avec 5.85 mètres à Eugène la semaine dernière. Il y a été battu par le jeune Nilsen, étonnant, qui a coiffé Kendricks avec un 5.90 mètres. Sam devra donc élever son niveau pour cette première manche de la perche en Diamond League, et s’il y arrive il pourra venir jouer la seconde place avec Renaud.

Bref, Duplantis devant, il est trop fort, et derrière on devrait avoir droit à un joli duel entre Renaud Lavillenie et Sam Kendricks, les deux ennemis de toujours !

Epreuve très ouverte encore une fois, ce triple saut nous réserve énormément de surprises à mon avis, et j’ai noté 5 garçons dans mes petits papiers, qui pourraient se battre pour le podium et certains pour la victoire.

Commençons par le jeune allemand Max Hess, qui évolue à haut niveau depuis quelques année maintenant, mais qui déçoit quelque peu dans sa progression. Seulement 17.20 mètres en carrière, il est en deçà des attentes et pourrait n’être qu’un éternel espoir, alors que sa carrière partait pourtant bien puisque dès son plus jeune âge il sortait de belles performances. 6 sorties cette année pour lui, deux dois au-delà des 17 mètres seulement, et il arrive avec 17.16 mètres dans les jambes ; ça sera trop court pour lui.

Passons à l’étonnant athlète algérien Yasser Mohamed Triki, qui a effectué 3 meetings chez lui en Algérie et 1 en Tunisie, et qui grâce à de belles performances sera présent sur ce meeting de Diamond League. 4 sorties, 4 fois au-delà des 17 mètres, et un record personnel qui est son personnal best, avec 17.31 mètres début juin. Il faudra voir comment il est face aux meilleurs sauteurs mondiaux, le manque d’expérience jouera forcément, mais garçon à suivre.

L’américain Donald Scott sera lui aussi du voyage, et on passe ici aux garçons qui pourraient tenter de venir chercher la victoire. 17.43 mètres en carrière pour lui, ce qui en fait le deuxième meilleur performeur de la start list, et il tentera de faire parler l’expérience sur ce meeting d’Oslo. A Eugene, il y a quelques jours, il a sauté à 17.18 mètres, ce qui constitue sa meilleure performance de l’année, et c’est sur cette belle forme qu’il arrive à Oslo. Solide candidat au podium, et dans un grand jour peut-être qu’il viendra se frotter aux cubains pour la victoire !

Le premier cubain se nomme Jordan Alejandro Diaz Fortun, et il sera un très solide candidat pour remporter ce triple saut masculin. Il n’a sauté que chez lui pour le moment cette année, et arrive avec 17.34 mètres dans les jambes, sautés le 04 juin. Sa meilleure performance de la saison est plus haute, puisqu’il est allé jusque 17.46 mètres le mois précédent, fin mai. Il y avait d’ailleurs battu celui qui devrait être le favori de cette épreuve, son coéquipier Andy Diaz.

Le jeune sauteur est allé le plus loin cette saison, il arrive avec la meilleure performance de la start-list, avec un saut à 17.63 mètres début juin à La Havane. Il y avait d’ailleurs battu Diaz Fortun et ses 17.34 mètres. Pour la première fois de l’année, les deux cubains viendront en Europe se livrer duel, aux côtés d’autres sauteurs d’expérience. On devrait avoir droit à un beau spectacle !

Difficile à parier, on a trois garçons pour la victoire à mon avis, avec les deux cubains en favoris mais à voir comment ils gèrent cette sortie à Oslo, dans un environnement et des conditions différentes de celles qu’ils ont à Cuba. Cela peut jouer et faire les frais de Donald Scott par exemple !

Plateau assez faiblard sur ce 400m haies, mais on retrouvera la meilleure coureuse européenne de la discipline, qui nous avait déjà régalée lors du dernier meeting de Diamond League.

La toute jeune hollandaise Femke Bol est la quatrième meilleure performeuse de l’année sur cette spécialité, juste derrière les trois américaines McLaughlin, Muhammad et Little. La jeune 2000 semble voler cette saison, et elle sera très difficile à atteindre, même en cas de mauvaises conditions. Victorieuses des 2 courses auxquelles elle a participé en 2021, elle impressionne par sa capacité à contrôler la courses et ses adversaires, pour ensuite accélérer et aller chercher la victoire.

Derrière, on retrouvera sa meilleure ennemie, l’ukrainienne Anna Ryzhykova, qui est la seule fille à pouvoir venir gêner Bol cette année. Deuxième à Hengelo et deuxième à Firenze, à chaque fois derrière Bol, elle tentera de faire mieux que la passe de 3 ici à Olso, car seule la victoire est belle ! Elle arrive en bonne forme, et sera bien évidemment une grande favorite au podium.

Derrière, les filles restantes se tiendront dans les mêmes temps à peu près, mais je conseille toutefois de garder un œil attentif sur la suissesse Lea Sprunger, qui reste une athlète très expérimentée et capable de tout. Alors même si la victoire semble très loin, elle pourrait venir embêter Ryzhykova pour le podium !

Gros avantage pour Bol, on va voir ce que donnent les cotes !

Sacré plateau ici, à la différence des épreuves précédentes où des favoris se démarquaient, ici ça s’annonce très serré, d’autant plus que le 100m est toujours très sujet aux surprises. On va avoir un très beau spectacle à coup sûr.

Commençons par les deux américaines, qui devraient être les deux favorites de cette épreuve. Tianna Bartoletta et Javianne Oliver sont les deux meilleures performeuses de cette start-list, avec pour chacune une courses en 10.96 seconde cette saison, elles sont d’ailleurs les seules à être passé sous les 11 secondes parmi leurs concurrentes. Elles sortent toutes les deux des qualifications aux JO, à Eugene, où c’est Oliver qui s’en est le mieux sortie puisqu’elle a terminé seconde de la finale, alors que Bartoletta s’est fait sortir en demi. Avantage Oliver donc, sur la forme.

Bartoletta a couru sous les 11 secondes à 2 reprises cette saison, mais lors du même meeting, donc sur la même piste. Javianne Oliver semble elle plus régulière, avec 4 courses sous cette fameuse barre, même si encore une fois 3 de ces performances ont été réalisé à Eugene. On retiendra donc son avantage forme, puisqu’elle arrivera en jambe et en confiance ici à Oslo.

La britannique Daryll Neita est très proche de passer sous les 11 secondes, puisqu’elle a couru en 11.04 secondes à Hengelo début juin, et pourrait créer la surprise. Cependant, c’est une fille qui a déjà enchainé de très nombreuses courses, et qui sortira tout juste des championnats britanniques, ou elle a couru en 11.09 secondes lors des demi-finales. Du mal à la voir passer sous les 11 ici à Oslo, mais attention à elle dans la course au podium.

On n’a plus besoin de présenter l’ivoirienne Marie-Josée Ta Lou, qui trust les podiums des sprints depuis plusieurs années maintenant, et qui sera dans la bataille ici à Oslo. Aidée par le vent, elle est déjà descendue sous les 11 secondes cette saison, mais elle arrivera avec une marque à 11.06 secondes, dans une course récente puisque c’était début juin en France. Elle a ensuite enchaîné avec une meeting en Suisse, où elle a couru en 11.09 secondes. On aura donc une Ta Lou en forme, prête à venir embêter les Américaines, et ce sera très intéressant à suivre.

On termine avec la suissesse Ajla Del Ponte, qui sors tout droit d’un meeting en Suisse, où elle a remporté la finale du 100 en 11.07 secondes, ce qui la placera également dans les outsider pour la course au podium. Même si elle semble en dessous de toutes les filles citées plus haut, il ne faudra pas l’enterrer puisqu’elle est capable d’aller très vite, et d’aller chercher sa place sur la boite.

Course difficile à lire, les Américaines semblent au-dessus, surtout Oliver, mais il faudra voir les cotes qui nous seront offertes. Les duels pourraient être intéressants en revanche, on aura à coup sur de très belles cotes.

Jolie start-list pour ce lancer du disque, avec un favori et de nombreux outsider, ce qui devrait nous offrir un beau spectacle, encore plus grâce au nouveau règlement et si le temps s’en mêle.

On devrait avoir une victoire autour des 70 mètres, et j’ai noté 5 garçons capable d’aller les chercher. Le lituanien Andrius Gudzius enchaîne les bonnes performances, mais reste toujours en dessous des 69 mètres et n’a pas passé cette barre fatidique. C’est un garçon expérimenté et habitué des grands rendez-vous, il sera dans le coup !

Même chose pour l’autrichien Lukas Weisshaidinger, qui a lancé à 69.04 mètres au début du mois mais reste régulier autour de ces 69 mètres, ce qui est son record en carrière, et il semble encore trop light pour aller chercher plus loin. Pire, il reste sur un lancer à 61.13 mètres il y a quelques jours. Le suédois Simon Pettersson a lui lancé à 69.48 mètres cette saison, chez lui en Suède, mais il est très peu sorti de son pays et n’a pas vraiment affronté le gratin mondial. Souvent battu par Stahl, il aura fort à faire à Oslo face à une concurrence encore plus féroce.

Le tout jeune slovène Kristjan Ceh arrive lui en très grande forme, puisqu’il sort d’une compétition en Finlande qui réunissant les meilleurs athlètes, et il a lancé son disque à 70.35 mètres, ce qui représente la deuxième meilleure performance mondiale de l’année. Lui qui n’avait lancé qu’à 69.52 mètres avant ce meeting, a explosé son record personnel et viendra à Oslo avec de la confiance engrangée. Il faudra l’avoir à l’œil.

On termine avec le grand favori, le suédois Daniel Stahl, qui affole les compteurs cette année. Titulaire des deux meilleures performances mondiales de l’année, il vient de lancer son disque à 70.55 mètres, en Finlande, et aura l’avantage d’avoir déjà battu ses adversaires du jour. Il a remporté 7 des 8 concours auquel il a participé, et semble vraiment au-dessus cette année, s’il ne faiblit pas il faudra faire fort pour aller le chercher.

Encore une fois, difficile de se faire un avis à cause des nouvelles règles. Dans l’attente des cotes !

Plateau assez sympathique ici, avec 5 filles que j’ai dans mes petits papiers, donc deux qui semblent supérieures et qui devraient se jouer la victoire à mon avis. Attention aux conditions climatiques, on commence à connaître le meeting d’Oslo et on se méfie !

Maryna Bekh-Romanchuk sera présente sur ce saut en longueur, et comme d’habitude on est bien obligée de la citer parmi les outsider. L’ukrainienne a montré de belles choses sur ce mois de juin, avec un saut à 6.79 mètres à Firenze lors du dernier meeting de Diamond League, mais encore un saut à 6.76 mètres chez elle en Ukraine il y a deux semaines. Elle sera dans la course, elle a terminé sur la boite à Firenze, pourquoi pas rééditer cela ?

Même analyse pour Nastassia Mironchyk-Ivanova, la biélorusse, qui fait figure d’outsider. Avec un saut à 6.79 mètres en Grèce le 14 juin dernier, elle a rappelée qu’il faut compter sur elle et elle pourrait venir également se battre pour le podium. Néanmoins, elle parait quand même inférieure aux 3 filles que je place devant, et il sera difficile d’être en finale.

La britannique Jazmin Sawyers a sauté à 6.90 mètres début juin, et pourrait venir surprendre tout le monde ici à Oslo, elle y sera en tout cas attendue. Sa première sortie hors USA a eu lieu à Manchester il y a quelques jours, où elle a sauté à 6.75 mètres, ce qui prouve bien qu’elle arrive en forme ! Il faudra assurément avoir un œil sur elle.

Première à Firenze malgré qu’elle ai terminé avec un saut inférieur à celui de Mihambo, l’expérimentée serbe Ivana Spanovic sera également présente à Olso pour venir jouer les trouble-fête, et pourquoi pas aller chercher une seconde victoire d’affilée. Les nouvelles règles du concours sont intéressantes pour elle puisqu’elle est une athlète régulière, et comme à Firenze elle est capable d’aller chercher un dernier saut et braver la médaille. 3 sauts cette année, 6.73 mètres, 6.82 mètres et 6.74 mètres ; elle est en grande forme et visera la place en finale.

On termine par ma favorite, l’allemande Malaika Mihambo. Déçue de sa défaite à Firenze malgré qu’elle ai sauté plus loin que Spanovic, elle aura à coup sur l’envie de se venger et de venir chercher la victoire à Olso. Doublement meilleure performeuse de la start-list, que ce soit cette année ou bien en carrière, elle sera favorite demain et on espère qu’elle répondra présent. 6.82 mètres à Firenze, et surtout 6.92 mètres il y a quelques jours à Leverkusen, elle est en grande forme et vise les 7 mètres !

Les nouvelles règles faussent totalement ces épreuves de sauts, et c’est vraiment très difficile à parier, quasi du loto ! On va attendre sagement les cotes. 

Beau plateau pour ce 200m masculin, mais un favori se détache, et il se peut qu’on n’ai pas trop de suspens pour ce sprint.

Isaac Makwala est un outsider sérieux pour la victoire, il devrait logiquement venir chercher son podium mais pourquoi pas mieux ? Il a couru en 20.15 secondes chez lui au Botswana, et a remporté le 200m d’Hengelo dernièrement avec un chrono de 20.37 secondes. Il aura fort à faire, mais il est capable d’aller très vite !

Le canadien Aaron Brown arrive en très grande forme, puisqu’il vient de courir à deux reprises autour des 20.25 secondes. Il faudra faire parler son expérience à Oslo puisque ce sera serré, mais il a les canes pour au moins venir monter sur le podium.

On termine avec le favori, le canadien André De Grasse, qui arrive en grande forme et a claqué un super chrono à Doha. Battu par l’américain Bednarek pour un petit millième, il n’était pas attendu aussi rapide et a impressionné tout le monde avec un temps de 19.89 secondes. S’il parvient à maintenir sa forme et à sortir la même performance ici à Oslo, il sera intouchable. Il est d’ailleurs le seul garçon à avoir couru sous les 20 secondes cette saison.

En bref, course très ouverte je trouve, De Grasse favori mais reste à voir s’il tiendra encore sa forme. Difficile à situer ici.

Plateau assez serré, puisque nous avons parmi les 8 participants un seul garçon qui est allé sous les 48 secondes cette année. Il s’agit du brésilien Alison Dos Santos, qui a couru en 47.57 secondes le 28 mai dernier à Doha. Il y avait d’ailleurs été battu par l’américain Rai Benjamin, qui possède les 3 meilleures performances mondiales de l’année. Dos Santos est loin devant ses concurrents, et pourrait apparaître en grand favori pour cette course.

Mais si l’on regarde bien la start-list, le roi Karsten Warholm fait sa rentrée sur sa discipline favorite, et tout le monde aura les yeux tournés vers lui demain ! Véritable pépite, Warholm sera très attendu pour son premier 400m haies de la saison, et devrait même en être favori, il faudra voir comment il sera ! Un peu le flou sur sa forme, mais on connaît le gaillard et il ne laissera pas de miettes, comme à son habitude.

Hâte de voir les cotes, Warholm favori mais c’est sa course de rentrée, affaire à suivre pour le coup.

Aucune Cote n'est sortie actuellement, comme lors du meeting précédent nos bets seront envoyés dans la section #Dernière-minute du Discord !
Lire plus
Restez actifs sur Betclic, Winamax, Unibet et ParionsWeb, nos paris sont essentiellement concentrés sur ces 4 bookmakers.

DEVENEZ MEMBRE DU CLUB !

Accès à 100% de nos analyses MULTISPORTS !
"Ne Joue plus Seul, Rejoins le Club!"
SANS ENGAGEMENT !

Analyses MULTISPORTS

Site de Pronostic complet!

Déjà Membre dU Club?

Derniers Articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.