VARIANCE EN PARIS SPORTIFS

 

 

Pour comprendre la notion de variance en paris sportifs, il est primordial de penser “long terme” et de maîtriser la notion de “value”. Pour rappel, une value bet est un pari sportif où vous estimez que la cote proposée par l’opérateur est plus haute que votre estimation. Dans le cas inverse, vous avez affaire à une moins-value qui n’est pas rentable sur le long terme.

 

D’aucuns d’entre nous ne contestera n’avoir jamais connu une longue série de défaites ? N’avoir jamais perdu ou validé un bet à la dernière minute, sur un coup de malchance ou chance ? Par un fait de jeu inattendu tel un carton rouge ou une blessure imprévue, et cetera. Toute une liste d’impondérables, c’est-à-dire d’événements imprévisibles qui font basculer la rencontre. Des impondérables à la source même du sport. N’oublions pas que les paris sportifs sont d’abord et avant tout soumis à l’aléa sportif.

 

 

Maintenant retournons dans le temps et remémorez-vous vos premiers cours de statistiques. Si vous lancez une pièce, théoriquement vous avez 50% de chance de faire pile comme face. Or, sur une série de 10 lancés, vous allez très certainement faire x fois pile et y fois face. Cependant, plus vous répèterez l’opération à l’infini plus vous allez tendre vers les 50%. Nous utiliserons cette image pour comprendre la notion à la fois de volume et de lissage de la variance en paris sportifs.
N’oubliez pas qu’à court terme, “ce qui doit arriver arrivera, quels que soient vos efforts pour l’éviter ; ce qui ne doit pas arriver n’arrivera pas, quels que soient vos efforts pour l’obtenir”.

 

 

 

La variance est une notion statistique, qui permet de calculer la dispersion de l’écart moyen avec l’espérance. En d’autres termes, à supposer que vous pariez que des values bet, la variance en paris sportifs représente l’écart moyen entre vos gains escomptés et vos gains réels.
En paris sportifs, lorsque vous pariez, avec votre cote moyenne, vous avez une espérance de gains ou au minima de bilan à l’équilibre :
Si vous pariez une cote moyenne de 2, votre espérance pour ne pas avoir de pertes est de 50% de réussite (à supposer que vous êtes en mise fixe). Or, tout au long de votre parcours tantôt vous aurez x% de réussite sur un mois, tantôt y% sur une autre, tantôt z% sur le mois suivant, etc. La courbe de votre bankroll fera donc des oscillations. Ces oscillations représentent l’écart avec votre espérance, ces oscillations ne sont autre chose que la variance. En somme un comportement autre qu’une progression rectiligne ; du moins sur le court terme.

 

 

Qu’est-ce que lisser la variance en paris sportifs ?

 


Lisser la variance, c’est minimiser ses effets sur le long terme. Je vous parlais précédemment d’oscillations et progression rectiligne. Lisser la variance, c’est obtenir à long terme, une progression plus ou moins rectiligne.

 

Plusieurs sites s’attèlent à donner une explication et un avis sur la variance en paris sportifs. Beaucoup sont bons et vous explique même la variance sur des résultats sportifs (par exemple un buteur comme CR7 en ce moment en deçà de son espérance mais qui pourrait dans les mois à venir résorber la variance en augmentant significativement son rendement actuel). Parmi eux, j’ai pu tombé sur un parieur français qui expliquait que si un tipster sur une période de 10 bets enregistre 10 victoires, alors celui-ci est un bon tipster. A contrario, dans les mêmes conditions, c’est-à-dire avec des événements 50/50, un autre tipster n’obtient aucune victoire alors celui-ci est “tout simplement mauvais”. Un avis totalement biaisé puisque nous l’avons vu pour juger de la variance en paris sportifs, un volume de pronostics important est nécessaire. Préjugé donc d’une série de défaites comme de victoires  sur un faible échantillon pour jauger la qualité d’un tipster est donc faux puisque rien n’indique à ce moment que ce dernier n’est pas dans une variance avec une phase de mouvements descendants (downswing) ou une phase de mouvements ascendants (upswing) qui caractérisent les oscillations vu précédemment.

 

 

Crédits photo : https://bet-bankroll.com/bankroll/64716

 

 

Sur l’image ci-dessus, vous pouvez observer la variance et ses effets (oscillations représentées par les phases ascendantes et descendantes) sur la bankroll du Club sur une période de 1002 bets.

 

 

Comment lisser la variance en paris sportifs ?

 

Comme au poker, pour lisser la variance, le volume est le critère primordial. Bien entendu, miser sur tous les événements n’a pas de sens. N’oubliez jamais de privilégier la qualité à la quantité. Donc miser sur le long terme en ne pariant que des values. Si vous misez sur tout et n’importe quoi, certes vous ferez du volume mais vous n’aurez de chance d’être rentable qu’à court et moyen terme (et encore rien n’indique que vous réussirez à l’être de par la forte variance au court d’un terme réduit).

 

Posez-vous la bonne question : En poker, voyez-vous beaucoup de joueurs de poker pro aller au combat avec “2/8 dépareillés” pré-flop ? En paris sportifs, voyez-vous un “pronostiqueur pro” prendre une cote à 2 quand celui-ci estime qu’elle devrait être à 4 ?

 

 

Plus vous ferez de volume, c’est-à-dire plus vous aurez un échantillon de paris sportifs conséquent, plus vos gains réels se rapprocheront de votre espérance (vos gains escomptés). Ceux-ci n’a rien d’illogique et a été théorisé en mathématique par la loi des grands nombres. Cette dernière dispose que lorsque l’on répète un grand nombre de fois une même événement basé sur le hasard, la moyenne des résultats obtenus tend à se rapprocher de l’espérance de l’événement.  C’est exactement l’image du pile ou face que je vous démontrais en introduction. Votre espérance y est de 50% et le résultat réel tendra vers le 50/50 avec le plus grand nombre de lancés possible. Cela implique que plus vous aurez tendance à juger un bilan avec le moins de bets comptabilisés possibles, plus vous appliquerez à contrario la loi des petits nombres à laquelle une variance élevée est appliquée.

 

 

Évidemment certains facteurs favorisent la variance, la gestion de bankroll est importante pour la limiter. Comme au poker, plus vous aurez des mises dites “agressives”, c’est-à-dire des mises avec un % conséquent, plus cela impactera votre façon de jouer et votre mental :

 

  • Tendance à aller vers des moins-values
  • Tendance au Tilt

 

En conclusion, plus vous aurez un bilan conséquent, plus vous lisserez votre variance en paris sportifs et vous résorberez le facteur chance. Si votre bilan est positif après plusieurs milliers de bets (voire même plus d’un demi-milliers), il est ainsi peu probable que cela soit dû au hasard ; mais plutôt à un travail de fond et de forme tant sur l’analyse que la cote et la mise choisie sur vos paris engagés. Les paris sportifs étant soumis à une variance importante, ne pensez plus court terme. Le betting est un investissement financier, pensez-y : un capital se fructifie sur la durée.

REJOIGNEZ LE CLUB GRATUITEMENT

 

Vous ne voulez pas payer d’adhésion au Club mais vous souhaitez bénéficiez de nos conseils en paris sportifs ? Pronostics et Analyses Multisport chaque jour ? Suivez les 3 étapes décritent ci dessous

➡️ Rejoignez le Club Privé

➡️ Découvrez tout nos conseils en Paris Sportifs

➡️ Nos Pronostics Gratuits en Accès Libre

➡️ Retour à l’Accueil

nunc nec ut facilisis non leo. adipiscing Praesent