Preview Russie – Belgique : Compo Probable

Preview Russie – Belgique – Les deux meilleures équipes du Groupe I se retrouveront ce week-end au stade Krestovsky de Saint-Pétersbourg, le samedi 16 novembre à 18h. La Belgique et la Russie sont en tête de leur groupe avec respectivement 24 et 21 points. Les deux équipes sont bien qualifiées pour les Championnats d’Europe de l’année prochaine et ce sera surtout une bataille de fierté.

Contexte du Match : Russie – Belgique

Dans le Groupe I, les deux équipes se sont montrées relativement imbattables, avec Chypre, l’Ecosse, le Kazakhstan et Saint-Marin pour compléter le groupe. La Belgique et la Russie se qualifieront sans aucun doute pour les championnats d’Europe de l’été prochain, compte tenu du nombre de points qu’elles détiendront chacune à deux journées de la fin des qualifications.

La Belgique n’a pas encore perdu, tandis que la seule défaite de la Russie en qualifications pour l’Euro a été remportée contre la Belgique le 21 mars dernier, lorsque les Belges les ont battus 3-1 à Bruxelles, avec un doublé d’Eden Hazard.

La Belgique s’est montrée spectaculaire tout au long des qualifications pour les Championnats d’Europe de l’été prochain, inscrivant 30 buts et n’encaissant qu’un seul but en huit matches. Elle a également marqué au moins trois buts lors de six de ses huit matches de QCE. Le seul but qu’ils ont concédé, c’était contre la Russie en mars dernier. Romelu Lukaku a six buts à son actif, tandis qu’Eden Hazard s’est montré exceptionnel, inscrivant trois buts et cinq passes décisives pour son pays.

Toutefois, la nation n°1 du classement FIFA n’a marqué que deux buts en QCE au cours des dix premières minutes de jeu. C’est entre la 31e minute et la 45e minute et entre la 76e et la 90e minute (minute) que la Belgique explose vraiment, marquant 16 de ses 30 buts en QCE au cours de ces périodes. Sans surprise, les ‘Diables Rouges’ ont mené à la mi-temps dans chacun de leurs huit matches de QCE, ayant enregistré un clean sheet au cours des sept derniers. De Kevin De Bruyne à Michy Batshuayi, cette équipe fourmille de talents issus des meilleurs clubs européens. Ils sont premiers de toutes les équipes avec 18,1 tirs par match et sont également en tête du classement avec 9,2 de ces tirs cadrés. Lors de leur dernier match de qualification contre le Kazakhstan, le 13 octobre dernier, les Diables Rouges se sont imposés 2-0 grâce à des buts de Batshuayi et Thomas Meunier, tout en contrôlant 66 pour cent de la possession de balle dans le match.

Martinez est de nouveau prêt à aligner une formation de 3-4-2-1 et Thibaut Courtois est prêt à garder sa place, tandis que Toby Alderweireld, Jason Denayer et Dedryck Boyata devraient être les trois défenseurs de la Belgique. Brandon Mechele reste une possibilité aussi, à moins que Martinez ne tienne absolument à aligner un gaucher, auquel cas, en l’absence de Vermaelen, le néophyte Elias Cobbaut serait le seul postulant. Timothy Castagne et Thorgan Hazard prennent les rôles d’ailiers, ce dernier étant plus offensif. Au milieu, Axel Witsel est chargé de stabiliser le jeu et d’initier les accélérations tandis que Youri Tielemans s’installera à ses côtés pour renforcer la configuration générale. Eden Hazard et Kevin de Bruyne joueront dans des positions avancées avec plus de liberté dans le dernier tiers et de créer des occasions pour Romelu Lukaku qui mènera les lignes pour les Red Devils.

De son côté, la Russie semble dominatrice depuis la Coupe du Monde 2018, où elle s’est inclinée aux tirs aux buts face à la Croatie, future finaliste. Actuellement sur une série de sept victoires consécutives dans le Groupe I de qualification pour le Championnat d’Euro (QCE), la Russie a déjà obtenu sa qualification pour l’Euro 2020. Considérant que les Russes sont invaincues lors de leurs six matchs en compétition à domicile depuis la fin de la Coupe du monde 2018 (5v, 1n), tout en ayant enregistré un clean sheet dans chacun d’eux et menant à la mi-temps à trois reprises, la confiance est de leur côté.

Alors que la Russie a réalisé d’excellentes performances défensives, elle a concédé l’ouverture du score dans les 15 premières minutes dans deux matchs de QCE dans lesquels elle encaissé des buts. En fait, lors des quatre derniers matchs au cours desquels les hôtes n’ont pas réussi à conserver un clean sheet, ils ont concédé l’ouverture du score. Les Russes ont une moyenne de 3,4 buts par match tout au long des éliminatoires, ce qui les place au troisième rang de tous les pays européens présents dans le tournoi. La Belgique se situe juste au-dessus avec une moyenne de 3,8 buts par match. L’attaquant du Zenit Saint-Pétersbourg Artem Dzyuba a été absolument décisif dans le dernier tiers, inscrivant neuf buts et réalisant cinq passes décisives en seulement huit matches. Le milieu de terrain de Valencia Denis Cheryshev n’a joué que cinq fois au cours des qualifications, mais il a joué son rôle en inscrivant cinq buts et en réalisant trois passes décisives.

Stanislav Cherchesov a quelques soucis de blessures avant ce match difficile contre la Belgique, car des joueurs comme Alan Dzagoev, Yury Gazinsky et Fyodor Smolov sont exclus de ce match. La disponibilité du milieu de terrain Denis Cheryshev reste un grand doute pour Cherchesov.

Aleksei Miranchuk revient en équipe nationale, mais son frère Aton est toujours mis à l’écart, tandis que Cherchesov a convoqué quelques nouvelles têtes comme Maksim Belyaev, Dmitri Chistyakov, Daniil Fomin et Rifat Zhemaletdinov dans son équipe pour les deux derniers matches.

Compo Probable Russie – Belgique:

Composition Russie (4-2-3-1): Guilherme; Fernandes, Semyonov, Dzhikiya, Kudryashov; Ozdoyev, Zobnin; Ionov Golovin, Aleksei Miranchuk; Dzyuba.

Absents: Anton Miranchuk (Blessé), Gazinsky (Blessé), Dzagoev (Blessé), Smolov (Blessé), Cheryshev (Blessé).

Composition Belgique (3-4-2-1): Courtois; Alderweireld, Denayer, Boyata; Castagne, Witsel, Tielemans, T. Hazard; De Bruyne, E. Hazard; Lukaku.

Absents: Kompany (Blessé), Casteels (Blessé), Meunier (Blessé), Vertonghen (Blessé).       .

Conférence de presse Russie – Belgique:

Stanislav Cherchesov (Russie): «Le camp d’entraînement s’est déroulé comme prévu. Tout a été bien préparé. Et il fait beau et le terrain est en bon état. Golovin est venu avec nous pour une séance d’entraînement, et il a essayé, mais il a des problèmes qui l’empêcheront de jouer demain. Je n’ai pas de favoris. Les deux gardiens de but sont en bonne forme, nous ne les distinguons pas en deuxième ou troisième gardien. Nous avons une équipe de départ pour chaque match. Nous avons spécifiquement prévu un match ici en novembre, afin de ne pas dépendre du temps qu’il fait. Le toit est en notre faveur. Donc, ce n’est pas un problème. Le fait que neuf joueurs aient marqué est un plus. L’équipe ne dépend pas d’un ou deux joueurs. L’adversaire ne sait pas qui craindre le plus. Nous essayons de diversifier le jeu afin que chaque joueur puisse faire ses preuves. Nous avons le temps de réfléchir avant le match. Il est clair que nous essayons différentes combinaisons. Nous croyons en tous nos joueurs, nous essayons de les aider pour qu’ils montrent leurs meilleures qualités.»

Artem Dzyuba (Russie): «Ambiance est géniale dans l’équipe. Il y a des objectifs que nous voulons atteindre. Après la Coupe du Monde, nous maintenons cette atmosphère. C’est un honneur de jouer pour l’équipe nationale. Je suis très heureux de marquer et j’espère que je continuerai à le faire. Hazard ? Tout le monde dit qu’il n’est pas bon, mais il arrive en équipe nationale et marque trois buts. Il a mal commencé la saison, il avait une blessure, mais maintenant il joue bien, réalise beaucoup de passes. Pour être honnête, je suis très agacé qu’il n’y ait ni Cheryshev ni Golovin. Ces gars sont la colonne vertébrale de l’équipe, sans eux ce sera difficile. Mais je crois que leurs remplaçants pourront faire leurs preuves. »

Roberto Martinez (Belgique): «On aime ce genre de matches, ceux qui défient vraiment l’équipe, ceux qui nous donnent vraiment beaucoup d’informations, qui peuvent nous rendre meilleur, nous faire nous améliorer. Il faudra surtout être très concentrés et appliqués. Les deux équipes sont qualifiées et visent la première place du groupe. C’est presque une finale dans ces qualifications, ça nous prépare à l’Euro de la meilleure des manières. On est exactement dans le même état d’esprit que durant toute la campagne. Chaque match compte, chaque match représente une difficulté. Nous allons affronter une équipe qui joue haut, on s’attend à ce qu’ils aient une bonne tactique et qu’ils soient bien organisés. Ce sera un vrai challenge pour nous, à l’extérieur, dans un très grand stade comble. C’est important qu’on montre notre personnalité ici et qu’on joue comme on sait le faire. C’est une finale pour nous et pour la Russie. La Russie a grandi. C’est un test parfait, à l’extérieur devant un stade comble, face à une équipe forte. Je ne suis pas surpris? Son caractère (Tielemans) a toujours été impressionnant. Il a joué plus de 200 matchs à Anderlecht avant de partir. Il était prêt pour le prochain pas. Son expérience à Monaco l’a poussé à se battre encore plus. Le Mondial a été le meilleur que j’ai connu. On a vécu toutes les émotions possibles, ici. Finalement, on a remporté la médaille de bronze. Entre-temps, l’équipe a gagné en maturité. Notre groupe est devenu plus grand que 11 joueurs. On a été gâtés, dans le passé. Nos défenseurs sont uniques. Mais n’oubliez pas que Boyata, par exemple, a débuté le Mondial. J’ai confiance en les joueurs que je vais aligner en défense. C’est un test important pour eux contre de bons attaquants. Mais ils sont prêts. Vermaelen a suivi un programme individuel et s’est entraîné hier. Il va s’entraîner tantôt et on va décider ensuite. »

Lukaku (Belgique): «J’ai eu une inflammation à l’orteil, mais cela va bien maintenant. Tout va bien à l’Inter. Et aussi en Diables Rouges. Le niveau à l’entraînement est très élevé. Dans ce stade je retiens le match contre l’Angleterre. Celui contre la France, j’ai mis une crois dessus. Je retiens les bons souvenirs. Jouer en Russie ? Pourquoi pas? Un bon ami a joué ici, Quincey Promes, il m’a dit que c’est un championnat compétitif. L’équipe nationale de Russie est très forte en contre-attaque. Le racisme en Italie ? Oui à Cagliari c’était le seul moment difficile. Des joueurs m’avaient averti avant que je ne parte en Italie. La Serie A et l’UEFA doivent réagir plus. On peut lever une pancarte avec ‘non au racisme’, mais il faut vraiment agir. Mais je me plais en Italie. Les gens dans les rues sont très sympathiques avec moi. Ma famille s’y plait aussi. On vient pour gagner. On n’a pitié de personne. On voit ce match comme une finale. On sait que la Russie sera motivée. On ne vient pas pour jouer un match amical. Conte ? C’est plus une question d’honnêteté. Quand je ne suis pas bon, je veux qu’il me le dise. J’ai 26 ans, je peux encore progresser. Koeman, Mourinho et Conte ont été toujours francs et ne m’ont jamais menti.»

Russie – Belgique : Quelques Stats:

  • Plus de la moitié (huit) des 15 buts marqués par la Russie à domicile en QCE ont été inscrits après l’heure de jeu.
  • Sept des 12 buts marqués par la Belgique à l’extérieur en QCE sont survenus avant la pause.
  • Chacune des trois confrontations entre ses 2 équipes en compétition a vu un but marqué à la 88e minute précisément.
  • Les deux équipes se sont rencontrées six fois au total et la Russie n’a jamais gagné contre la Belgique dans son histoire footballistique, avec seulement deux nuls, le dernier en 2017.
  • Jusqu’à présent, la Belgique a marqué au moins deux buts dans chaque match des éliminatoires et a remporté chacun des matches avec une marge de deux buts ou plus.
  • Depuis sa défaite contre la Belgique, la Russie n’a encaissé qu’une seule défaite en sept matches. Ils ont également remporté les six derniers matches à domicile sans encaisser un seul but.
  • Les Red Devils ont remporté 14 de leurs 15 derniers matches de qualification, avec une seule défaite, une défaite 1-0 au Pays de Galles en 2015. Depuis la défaite, la Belgique a enregistré 12 victoires consécutives.
  • Belgium a été devant à la mi-temps et à la fin du match lors de ses 8 derniers matchs (QCE).
  • Belgium a gardé sa cage inviolée lors de ses 7 derniers matchs (QCE).
  • Belgium a gagné ses 8 derniers matchs (QCE).
  • Russia a gagné ses 7 derniers matchs (QCE).
  • Artem Dzyuba (RUS) a inscrit 24 buts en sélection, remportant 13 des 16 matches dans lesquels il a marqué.
  • Romelu Lukaku (BEL) a ouvert la marque lors des trois derniers matchs internationaux dans lesquels il a marqué.

Notre tendance Russie – Belgique

Nul remboursé si Belgique / Cote 1.85
Indice de Confiance 54%
The following two tabs change content below.
Othodor

Othodor

Rédacteur chez Tipster Paris Sportifs
Passionnée de Football et de Paris Sportifs depuis des années. Je partage ma passion du sport sur le Club Tipster en tant que rédacteur de Preview Football ! Rejoignez la communauté du Club Tipster et des centaines de parieurs sur notre espace de discussion réservé aux membres !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

TIPSTER - SITE DE PRONOSTIC

Rejoignez des centaines de parieurs !

Rejoignez des centaines de parieurs !

Le Club Tipster est un site de pronostic composé de pronostiqueurs expérimentés. Notre équipe partagent chaque jour ses analyses et ses conseils en paris sportifs sur le Football, le Tennis, le Rugby, la NBA, le Cyclisme, l'Athlétisme, les Sport d'hivers, etc...

Une communauté grandissante de parieurs rejoignent chaque jour notre Club pour progresser dans les Paris sportifs et échanger sur notre Tchat de Discussion dans la bonne humeur. Tout cela autour du sport et des Paris Sportifs !

Nous comptons à ce jour plus de 17.000 followers sur les réseaux sociaux.

Accèdez dès aujourd'hui à l'espace Privé du Club Tipster !

eleifend Praesent Donec facilisis consequat. ut lectus tempus non