TIPSTER PARIS SPORTIFS

David Ferrer : l’inusable “Ferru”

« Il est cramé », « c’est sa dernière saison », « il va se faire sortir au premier tour »… L’espagnol David Ferrer déjoue tous les pronostics des observateurs. A 35 ans, le natif de Javea (Espagne) est toujours là, sur les courts des plus grands tournois mondiaux. Déterminé, concentré, du haut de son mètre soixante-quinze et ses 73 kg, il nous livre encore de gros combats !

Ses débuts sont atypiques. A 13 ans, Javier Piles, son entraîneur, lui fait vivre des heures d’entraînement très dures. A un point que David Ferrer se sent traité comme un chien (l’entraîneur l’enferme parfois dans un cagibi avec de l’eau et du pain histoire de le calmer…!). Quasi dégouté du tennis, il fait un pari avec son entraîneur : travailler sur un chantier pour comparer la difficulté et ensuite choisir sa destinée. Après huit jours intensifs, l’espagnol pose les outils pour reprendre la raquette et le chemin des courts.

Il intègre le circuit pro en 2000 mais tout commence en 2002… a seulement 20 ans et après avoir remporté ses premiers tournois Future et Challenger, David Ferrer remporte le tournoi ATP de Bucarest et atteint la finale d’Umag.

Au fur et à mesure des années, il gagne énormément de surnoms dus à son tempérament de guerrier et son incroyable jeu de jambes :  «Le cobra», «le pou», «Pics», «le toréador», «la mobylette» «Little beast» (littéralement Petite Bête) ou encore «le gladiateur»… Lui-même revendique celui de “Ferru”, “Fer”, qui met en avant sa solidité et son endurance exemplaire qu’il travaille grâce au footing.

Aujourd’hui 38ème mondial au classement ATP (au 8/01/2018), David Ferrer entame sa dix-huitième saison dans le circuit pro. 3ème mondial en juillet 2013, son palmarès se compose de 27 titres dont un en Masters Series : le Masters 1000 de Paris-Bercy. Trois fois vainqueur et une fois finaliste de la Coupe Davis avec son pays… bien entendu : l’Espagne.

En Grand Chelem, aucun titre malgré une finale perdue face à son compatriote Rafael Nadal en 2013 sur la terre battue de Roland Garros, sa surface de prédilection. Ce qui montre l’étoffe d’un grand joueur, c’est son nom inscrit en demi-finale de trois des quatre Grands Chelems : l’Open d’Australie en 2011 et 2013, l’US Open en 2007 et 2012 et donc Roland Garros en 2012 puis 2013. A noter également un quart de final en 2016 à l’Open d’Australie et deux quart de finale à Roland Garros en 2014 et 2015.

Le 23 juillet 2017, date de son dernier titre sur le circuit, il lève le trophée du tournoi de Bastad en Suède en disposant de l’ukrainien Dolgopolov.

Solide joueur du top 50, David Ferrer poursuit sa jolie carrière à coup d’énergiques « Vaaaaamos », son prochain match est cette nuit à 3h30 à Auckland (Nouvelle-Zélande) contre le portugais Sousa. Un match compliqué pour préparer l’Open d’Australie, mais à sa portée.

Pour en savoir plus sur la carrière du Roi David, voici le lien de la page très complète Wikipédiahttps://fr.wikipedia.org/wiki/David_Ferrer

 

David Ferrer : l’inusable “Ferru”
Donnez-nous votre Avis

Poster un Commentaire

S'il vous plait Se Connecter pour commenter
avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Me notifier des

Nos derniers Articles

Tipster Paris Sportifs

Le Club Parieur est une plateforme de Conseils en Paris Sportifs. Nous fournissons à nos abonnés toute notre expérience dans le domaine des paris sportifs. L’espace Privé vous donne accès à nos pronostics Multisports (Football, NBA, Tennis, Hockey, Rugby, Badminton, Etc…)

GreenProno

GreenProno

tipster-paris-sportifs.com / Tipster Football
mattis Sed Phasellus porta. Nullam ut felis Aliquam Praesent pulvinar Lorem
×unibet